New-York

Ellis Island

Acrylique sur toile en lin /châssis bois:

100/92/2 cm; 2023

Ellis Island, les portes de l’Amérique.

Maintenant rénové, ce monument situé sur l’île d’Ellis, en face de New-York a vu passer de nombreuses familles européennes qui venaient en Amérique pour fuir la pauvreté, les persécutions religieuses, …

Des jeunes, des vieux, qui quittaient leur famille, leurs amis pour se construire une vie meilleure. Ils étaient courageux de tout quitter, de braver la mer, la promiscuité sur le bateau, le langage et la culture de cette nouvelle terre.

Ce tableau est un hommage à tous ces immigrants qui ont façonnés les Etats-Unis.

Et comme l’histoire se répète… ce tableau parle à la fois du passé, mais aussi du présent et du futur.

Le tableau par ses couleurs chaudes et gaies représente un nouveau départ, un avenir meilleur. Cependant certains d’entre eux ne passeront pas la porte promise après les tests et repartiront en Europe.

Le style pictural est rapide, dynamique et audacieux. Il est fait de couches successives, rapides. Le tableau est fait de petites touches de couleur pour lui donner un dynamisme, on est dans une « impression », je ne cherche pas la réalité mais une atmosphère.

Le tableau est prêt à accrocher au mur, il est protégé par un vernis acrylique brillant qui fait ressortir l’intensité des couleurs, les bords sont protégés par un ruban blanc.


Il est daté, signé et délivré avec un certificat d’authenticité et une facture.

Acrylic on stretched linen canvas wooden frame: 100/92/2cm; 2023


Ellis Island, the doors of the USA
Now nicely renovated, this building situated on an island facing New-York seen so many migrants fleeing the poverty, the religious persecution in Europe.
They came young, old, with family and friends to reach the promised land of hope and wealth!
They were brave to face the water, the promiscuity on a ship, the barrier of the language, a new country. Leaving behind their friends and family.
This painting is a tribute to these brave people who shape the USA.
As history repeats itself…, this painting speaks for the past, but also the present and the future.

The painting is cheerful with bright colours, it represents a new beginning for the people coming to America.

Yet, some of them, after many tests, wouldn’t be accepted and they were sent back to their country in Europe.

My painting is made of thousands of multi-coloured touches of paint, sometimes imperceptible: these little impressionism touches give the painting an atmosphere. I don’t want to make it realistic.

Acrylic on stretched canvas on wooden frame, protected by a bright acrylic varnish, to enhance the colours.

The sides of the painting are protected by a white ribbon: no need to frame. Delivered with a certificate of authenticity.



.

Detail
detail 2

From Penn station to Washington -part 4 THE OTHER ART FAIR LONDON March 2023

Acrylique sur toile en lin /châssis bois:

50/70/2 cm; 2023

The Other Art Fair London March 2023

Ce tableau fait partie d’une série de quatre sur le thème du voyage en train.

Les tableaux peuvent être séparés.

Ces tableaux montrent un voyage en train, de Penn Station à New-York en direction de Washington. Je voulais donner cette impression que l’on a, lors d’un voyage en train, lorsque les yeux n’ont pas le temps de se focaliser sur un élément du décor, qu’un autre a déjà pris sa place.

J’ai peint cette série comme une suite vidéo avec des éléments qui se suivent dans les quatre tableaux, comme un lien. (Les couleurs, les nuages).

Ces tableaux représentent des petites villes de banlieue, avec leurs usines désaffectées, leurs maisons en bois qui se ressemblent. On est loin de la grandeur et de la richesse de Manhattan. Loin des rues pavées d’or de l’Amérique.

Le tableau n°4 représente des maisons en bois, identiques, symbole typiquement américain, au milieu de la campagne du New Jersey. Une usine peut-être désaffectée complète le décor. L’histoire que je montre avec ces tableaux est celle d’une Amérique de contrastes, pas celle que l’on voit à la télévision ou dans les films. La vraie Amérique, loin de l’image des rues pavées d’or.

Le style est figuratif mais impressionniste, je montre une atmosphère, pas une représentation photographique de la réalité. .

Le tableau est prêt à accrocher au mur, il est protégé par un vernis acrylique brillant qui fait ressortir l’intensité des couleurs.
Il est daté, signé et délivré avec un certificat d’authenticité et une facture.

Acrylic on stretched linen canvas wooden frame: 50/70/2cm; 2023

The Other Art Fair London March 2023

This painting is part of a series of four paintings that follow one another.

These paintings depict a train journey from New-York to Washington.

I wanted to convey the feeling of a journey by train, when the scenery goes by in front of your eyes but you don’t have time to focus on an image, another one has already taken its place.

I painted them to look like a video, with some elements reproduced in the four paintings.

The clouds go from one painting to another, the train tracks from painting 2 and 3 follow the same rule.

The Part-4- depicts a derelict factory in the middle of the Jersey landscape in the background. In the foreground some little similar wooden houses symbo of the USA. The whole series I want to show is a story about the current USA, far from the « golden paved streets », a real America made of contrasts.

The style is still figurative but impressionist; I want to show an atmosphere not a photograph of a place.  

These paintings are independent but there are made to be side by side at an exhibition.

Acrylic on stretched canvas on wooden frame, protected by a bright acrylic varnish, to enhance the colours.

Ready to hang on a wall. Delivered with a certificate of authenticity and an invoice.



.

The first three paintings before the last one.

Jesus saves us-

Acrylique sur toile de lin /châssis bois: 80/80/2cm

1800€+ livraison

New-York quartier de Chinatown, comme une lumière dans la nuit qui nous conduit vers ce centre religieux, cette congrégation comme il y en a des milliers aux Etats-Unis.

Tout le monde peut y créer sa religion, « Dieu » est présent dans la constitution , lors du discours d’intronisation du nouveau président, sur les billets de banque.

Il n’est pas précisé quel Dieu ! Celui des arbres et des plantes, le Dieu Chrétien, un des Dieux indiens ?

Cette lumière dans la nuit est un symbole, pas seulement une lumière réelle mais celle d’un lieu qui rassemble des personnes pour partager quelque chose, un peu d’espoir et de chaleur, un lien entre des personnes qui partagent les mêmes valeurs.

Ici encore il n’y a pas de personnages dans le tableau, mais pour moi c’est une évidence ; ce sont les personnages qui sont centraux dans cette œuvre ; ceux que l’on devine derrière les murs. Hommage à toutes ces personnes engagées bénévolement par une passion, qu’elle soit religieuse, sociale, artistique ou politique.

Le tableau est prêt à accrocher au mur, il est protégé par un vernis acrylique brillant qui fait ressortir l’intensité des couleurs.
Il est daté, signé et délivré avec un certificat d’authenticité et une facture.
Les bords du tableau sont peints.

Acrylic on stretched linen canvas wooden frame 80/80/2cm

A light in the night:  New-York; Chinatown

This is not a religious painting. “God” is part of America, whether on the bank notes, on the constitution of the first speech of intronization of the president of the states.

Whatever the God, the Christian one, the protestant one, the Indian one? Everybody can create its’ one church.

This light leads the people towards a place where they gather to find something; its is hope, warm and comfort, the proximity of someone sharing the same ideas, the same values.

Still now there is no characters in the painting, and yet there are the central figure of it; It’s a tribute to the people working voluntarily for a cause, whether religious, artistic, political of social.

Acrylic on stretched linen canvas on wooden frame, protected by a bright acrylic varnish, to enhance the colours. The sides of the painting are painted.

Ready to hang on a wall. Delivered with a certificate of authenticity and an invoice.

City of New-York

Acrylique sur toile /châssis bois: 80/80/4cm: 1700€+livraison

A l’heure des problématiques de notre monde moderne ; augmentation de la population, extension des villes en largeur et en hauteur, pollution, la problématique est de réfléchir comment concilier l’humain et la ville ? Comment réconcilier l’écologie et l’économie ?

Comment penser les villes, les adapter en pensant à l’humain qui y vit et à l’économie dont a besoin un pays ?

Ce tableau est une représentation de la ville, un fait, le constat du développement de la ville autour de la voiture ou avec la voiture. Il s’agit de New-York mais cela pourrait être Paris, Londres , Dubai ou Bombay.

C’est un tableau sur les questionnements actuels pour envisager notre futur. Mais c’est la  représentation d’une situation pas un jugement de valeur.

Le tableau est prêt à accrocher au mur, il est protégé par un vernis acrylique brillant qui fait ressortir l’intensité des couleurs.
Il est daté, signé et délivré avec un certificat d’authenticité et une facture.
Les bords du tableau sont peints.

Acrylic on stretched linen canvas wooden frame

1700€ + shipping

At a time of awareness about the environmental issues; world population increase; pollution;  extension of cities to provide homes for the living, we have to think about the solution to conciliate humans beings with their environment.

How to make cities for the livings without having their health endangered by their means of living?

What is the place of cars in the city? How to conciliate environment and economy?

This painting represents the city of New-York, but it could be any other big city; London, Paris, Dubai, Mumbai…

It’s a painting about the question we have to ask about our future. But it’s a representation not a judgement.

Acrylic on stretched canvas on wooden frame, protected by a bright acrylic varnish, to enhance the colours. The sides of the painting are painted.

Ready to hang on a wall. Delivered with a certificate of authenticity and an invoice.

From Penn station to Washington -part 1 The Other Art Fair London March 2023

Acrylique sur toile /châssis bois: triptyque

The Other Art Fair London March 2023

Taille : 54/81/2 cm

Ce tableau fait partie d’une série de trois sur le thème du voyage. Ils se suivent pour faire un « faux » triptyque.

Les trois tableaux peuvent être séparés, mais ils font partie d’une entité pour les expositions.

Ces tableaux montrent un voyage en train, de Penn Station à New-York en direction de Washington. Je voulais donner cette impression que l’on a, lors d’un voyage en train, lorsque les yeux n’ont pas le temps de se focaliser sur un élément du décor, qu’un autre a déjà pris sa place.

J’ai peint cette série comme une suite vidéo avec des éléments qui se suivent dans les trois tableaux, comme un lien. (Les couleurs, les nuages, les Tags reproduits dans les trois œuvres).

Ces tableaux représentent des petites villes de banlieue, avec leurs usines désaffectées, leurs maisons en bois qui se ressemblent. On est loin de la grandeur et de la richesse de Manhattan. Loin des rues pavées d’or de l’Amérique.

Le tableau n°1 représente une usine abandonnée au milieu de la campagne du New Jersey. L’histoire que je montre avec ces tableaux est celle d’une Amérique de contrastes, pas celle que l’on voit à la télévision ou dans les films. La vraie Amérique, loin de l’image des rues pavées d’or.

Le style est figuratif mais impressionniste, je montre une atmosphère, pas une représentation photographique de la réalité. .

Le tableau est prêt à accrocher au mur, il est protégé par un vernis acrylique brillant qui fait ressortir l’intensité des couleurs.
Il est daté, signé et délivré avec un certificat d’authenticité et une facture.

Acrylic on stretched linen canvas wooden frame: triptych

The Other Art Fair London March 2023

Size: 54/81/2 cm

This painting is part of a series of three paintings that follow one another and look like a triptych.

These paintings depict a train journey from New-York to Washington.

I wanted to convey the feeling of a journey by train, when the scenery goes by in front of your eyes but you don’t have time to focus on an image, another one has already taken its place.

I painted them to look like a video, with some elements reproduced in the three paintings.

For example; the very apparent tags (5 Stars) in the first painting is repeated in the others.

The clouds go from one painting to another, the train tracks from painting 2 and 3 follow the same rule.

The Part-1- depicts a derelict factory in the middle of the Jersey landscape. The whole series I want to show is a story about the current USA, far from the « golden paved streets », a real America made of contrasts.

The style is still figurative but impressionist; I want to show an atmosphere not a photograph of a place.  

These paintings are independent but there are made to be side by side at an exhibition.

Acrylic on stretched canvas on wooden frame, protected by a bright acrylic varnish, to enhance the colours.

Ready to hang on a wall. Delivered with a certificate of authenticity and an invoice.



.

On a wall : le triptyque

From Penn station to Washington -part 2- The Other Art Fair London March 2023

Acrylique sur toile /châssis bois: triptyque

The Other Art Fair London March 2023

Taille : 54/73/2 cm

Ce tableau fait partie d’une série de trois sur le thème du voyage. Ils se suivent pour faire un « faux » triptyque.

Les trois tableaux peuvent être séparés, mais ils font partie d’une entité pour les expositions.

Ces tableaux montrent un voyage en train, de Penn Station à New-York en direction de Washington. Je voulais donner cette impression que l’on a, lors d’un voyage en train, lorsque les yeux n’ont pas le temps de se focaliser sur un élément du décor, qu’un autre a déjà pris sa place.

J’ai peint cette série comme une suite vidéo avec des éléments qui se suivent dans les trois tableaux, comme un lien. (Les couleurs, les nuages, les Tags reproduits dans les trois œuvres).

Ces tableaux représentent des petites villes de banlieue, avec leurs usines désaffectées, leurs maisons en bois qui se ressemblent. On est loin de la grandeur et de la richesse de Manhattan. Loin des rues pavées d’or de l’Amérique.

Le tableau n° 2 représente l’arrivée dans une petite ville. Ces banlieues sont plutôt pauvres, entre usines et maisons en bois toutes similaires. L’atmosphère est calme, personne n’est dans la rue. La ville semble vide et abandonnée. Le style est semi-réaliste. Certaines parties ne sont pas peinte, comme un tableau inachevé, pour souligner l’idée d’une ville abandonnée, de citoyens oubliés.

Le style est figuratif mais impressionniste, je montre une atmosphère, pas une représentation photographique de la réalité. L’atmosphère est calme mais ennuyeuse, comme une petite ville de banlieue un peu triste. C’est une autre Amérique, loin des richesses de New-York et le l’histoire de Washington.

Le tableau est prêt à accrocher au mur, il est protégé par un vernis acrylique brillant qui fait ressortir l’intensité des couleurs.
Il est daté, signé et délivré avec un certificat d’authenticité et une facture.

Acrylic on stretched linen canvas wooden frame: triptych

The Other Art Fair London March 2023

Size: 54/73/2 cm

This painting is part of a series of three paintings that follow one another and look like a triptych.

These paintings depict a train journey from New-York to Washington.

I wanted to convey the feeling of a journey by train, when the scenery goes by in front of your eyes but you don’t have time to focus on an image, another one has already taken its place.

I painted them to look like a video, with some elements reproduced in the three paintings.

For example; the very apparent tags (5 Stars) in the first painting is repeated in the others.

The clouds go from one painting to another, the train tracks from painting 2 and 3 follow the same rule.

This second painting from the same series depicts one’s arrival in a little town. These suburbs towns are rather poor, a mix of old buildings, small factories…

The atmosphere is quiet, there is nobody on the streets. The town seems empty and abandoned.

The style is semi realistic. Some parts are deliberately not painted to convey the idea of void, of a forgotten town, forgotten people.

The style is still figurative but impressionist; I want to show an atmosphere not a photograph of a place.   The atmosphere is peaceful yet represents a little boring suburb. Still, there is the idea of another America, far from the wealthy and famous inhabitants of New-York city. 

These paintings are independent but there are made to be side by side at an exhibition.

Acrylic on stretched canvas on wooden frame, protected by a bright acrylic varnish, to enhance the colours.

Ready to hang on a wall. Delivered with a certificate of authenticity and an invoice.



.

On a wall : le triptyque

From Penn station to Washington -part3- The Other Art Fair- London March 2023

Acrylique sur toile /châssis bois: triptyque

The Other Art Fair London March 2023

Taille : 54/73/2 cm

Ce tableau fait partie d’une série de trois sur le thème du voyage. Ils se suivent pour faire un « faux » triptyque.

Les trois tableaux peuvent être séparés, mais ils font partie d’une entité pour les expositions.

Ces tableaux montrent un voyage en train, de Penn Station à New-York en direction de Washington. Je voulais donner cette impression que l’on a, lors d’un voyage en train, lorsque les yeux n’ont pas le temps de se focaliser sur un élément du décor, qu’un autre a déjà pris sa place.

J’ai peint cette série comme une suite vidéo avec des éléments qui se suivent dans les trois tableaux, comme un lien. (Les couleurs, les nuages, les Tags reproduits dans les trois œuvres).

Ces tableaux représentent des petites villes de banlieue, avec leurs usines désaffectées, leurs maisons en bois qui se ressemblent. On est loin de la grandeur et de la richesse de Manhattan. Loin des rues pavées d’or de l’Amérique.

Le tableau n°3 représente l’arrivée dans une petite ville, avec ses maisons pauvres en bois et similaires. Quelques immeubles au fond nous font comprendre que l’on est en banlieue et non pas dans une petite ville de province.

Le style est figuratif mais impressionniste, je montre une atmosphère, pas une représentation photographique de la réalité. L’atmosphère est calme mais ennuyeuse, comme une petite ville de banlieue un peu triste. C’est une autre Amérique, loin des richesses de New-York et le l’histoire de Washington.

Le tableau est prêt à accrocher au mur, il est protégé par un vernis acrylique brillant qui fait ressortir l’intensité des couleurs.
Il est daté, signé et délivré avec un certificat d’authenticité et une facture.

Acrylic on stretched linen canvas wooden frame: triptych

The Other Art Fair London March 2023

Size: 54/73/2 cm

This painting is part of a series of three paintings that follow one another and look like a triptych.

These paintings depict a train journey from New-York to Washington.

I wanted to convey the feeling of a journey by train, when the scenery goes by in front of your eyes but you don’t have time to focus on an image, another one has already taken its place.

I painted them to look like a video, with some elements reproduced in the three paintings.

For example; the very apparent tags (5 Stars) in the first painting is repeated in the others.

The clouds go from one painting to another, the train tracks from painting 2 and 3 follow the same rule.

This third painting from the series « From Penn… » depicts the arrival in another part of the town, with the same poor houses in wood, cheap and similar.

Some higher buildings at the back remind you that you are in a suburb, not a country town.

The style is still figurative but impressionist; I want to show an atmosphere not a photograph of a place.   The atmosphere is peaceful yet represents a little boring suburb. Still, there is the idea of another America, far from the wealthy and famous inhabitants of New-York city. 

These paintings are independent but there are made to be side by side at an exhibition.

Acrylic on stretched canvas on wooden frame, protected by a bright acrylic varnish, to enhance the colours.

Ready to hang on a wall. Delivered with a certificate of authenticity and an invoice.



.

On a wall : le triptyque

Escaping the city

Acrylique sur toile, 2021

Taille : 73H/60L/2.5 cm – 1000€ + livraison

New-York: s’échapper de la ville

En ces temps troublés, d’épidémie, de couvre-feu, de confinement… qui n’a pas envie de s’échapper, de voler de rêver loin de la ville, loin des mauvaises nouvelles pour retrouver de lé sérénité et de l’apaisement, une vie normale ?

Dans la série Pop, cette peinture représente une vue de New-York d’où s’échappent des bulles d’air.

Ce tableau joue avec deux types de couleurs : les couleurs sombres, brunes-orangées sont celles de la terre, de la réalité, cette réalité qui nous accroche au sol. Malgré un soleil qui éclaire la ville on voit que les immeubles sont coincés dans les ombres grises de l’attente et de la peur.

Mais c’est aussi un tableau d’espoir car plus les bulles montent vers le ciel, plus les couleurs s’éclaircissent ; on y voit le signe d’une délivrance.

Daté, signé, prêt à accrocher au mur

Ce tableau est protégé par un vernis acrylique brillant et un entourage de ruban blanc cache-clous.

Livré avec un certificat d’authenticité et une facture

Acrylic on stretched canvas, 2021

Size : 73/60/2.5 cm –

On these specific difficult times; covid-19, curfew and lockdown, who hasn’t need to escape from the city, from reality?

In the series “pop art” this painting conveys the idea of escaping from what stuck you to the ground.

The symbolism of the colours is significant  : camaieus of brown, orange colours that represent the earth, the ground and the blue lighter colours of the bubbles that represent the freedom.

The more the bubbles go towards the sky, the freer we are. It’s the symbol of hope.

Acrylic on stretched canvas, protected by a bright acrylic varnish
ready to hang on a wall white ribbon on the sides.

Delivered with a certificate of authenticity and an invoice

detail 1
Les cotés sont protégés par un ruban cache-clous

Vertige New-York

Acrylique sur toile, 2021

Taille : 100/81/2.5 cm – Poids : 3,3kg- 2 200€ + livraison

La Défense ; London, New-York, Dubaï, Pékin : Ces grandes villes s’affrontent sur le terrain architectural pour montrer au monde leur suprématie économique.

Un sentiment de vertige s’empare du public lorsqu’il voit ces gratte-ciels qui se poussent et qui laissent au sol les combats des humains. 

Un sentiment d’émerveillement nous étreint face à ces prouesses architecturales, aux défis que ces super structures relèvent mais c’est aussi un sentiment mêlé d’effroi car ce gigantisme est le symbole d’une course à la puissance et à la gloire au dépend de la solidarité, du partage et de la bienveillance.

Mais cette période particulière de 2020-2021 que nous vivons avec un virus qui se répand sur toute la planète rend le décalage entre deux mondes, plus inhumain encore.

Avec ce rose fuchsia dur, violent on est loin de « La vie en rose » chantée par Piaf. Ce rose étouffe, écrase ces puissances, il est le symbole d’une prédiction, d’un signal d’alarme envers toutes ces puissances, comme un virus imprévisible qui bouleverse la marche du monde.

Prêt à accrocher au mur

Ce tableau est protégé par un vernis acrylique brillant et un entourage de ruban blanc cache-clous.

Livré avec un certificat d’authenticité et une facture

Acrylic on stretched canvas, 2021

Size : 100/81/2.5 cm – Weight: 3.3KG

New-York, London, Dubai, Beijing:  Big cities are competing to show the world their super economical power by building higher and bigger skyscrapers.

A vertigo feeling grabs those who watch these buildings growing and letting humans fighting in their shadow.

A feeling of awe is getting to us when we think about these architectural wonders and yet, we feel some dread thinking about the power of these structures and the symbol beyond.

Economic power, wealth and glory in opposition to care, solidarity and kindness.

The symbol of the hard, over powerful magenta pink couldn’t be further than the idea of “La vie en rose” sang by Piaf. This pink suffocates, crushes these powers, like a prediction, like a warning, like an unpredictable virus that turns the world upside down.

Acrylic on stretched canvas, protected by a bright acrylic varnish
ready to hang on a wall white ribbon on the sides.

Delivered with a certificate of authenticity and an invoice

detail 1
Les cotés sont protégés par un ruban cache-clous

le dos du tableau :daté, signé, prêt à accrocher au mur

New-York Times – with frame /encadré

New-York Times

Acrylique, encre et collages sur papier toilé (65/50/0.1 cm) marouflé sur carton, et encadré

Acrylique, encre et papier journal “Section arts du New-York Times » du 4 janvier 2020

Ce tableau fait de collages et de peinture acrylique est peint sur papier toilé, spécial peinture acrylique et huile ; protégé par un vernis acrylique brillant.

Ce tableau célèbre New-York, ses arts, son théâtre, ses concerts, surtout à une époque comme celle que nous vivons depuis mars 2020 où les arts sont enfermés. Les théâtres, salles de musées, et autres lieux de plaisirs culturels fermés au public et à ceux qui en vivent.

Tous les artistes souffrent de cette année du coronavirus que ce soit à Paris, Londres ou New-York.

Ce tableau est donc une mémoire à l’art, un hommage à tous les arts et à tous ceux qui contribuent à offrir du rêve, de la couleur et du bonheur.

oeuvre datée, signée et délivrée avec un certificat d’authenticité et une facture

New-York Times: acrylic painting, ink and marker of paper with collage using the newspaper « New-York Times » section entertainment dated 4th January 2020, before the covid-19

It took me a while to work on this painting because I’m not used to work with collage and I usually paint on canvas not on paper. But this topic on New-York using a real New-York’s newspaper was in my mind and it was a way to celebrate this beautiful city.
Using the Arts section of the newspaper was a tribute to people working in the show business, the theatre, musicals, galleries…

All the artists that suffer from this coronavirus sad year: the theatres are closed, the exhibitions are cancelled whether in New-York, Paris or London…

The style doesn’t vary a lot from my usual style even on paper; I use the painting almost without water, I wait for it to dry and then I add some finishing touches with ink or marker.

I have protected my painting by an acrylic varnish. The painting is stuck on a cartoon and framed.

dated, signed and delivered with a certificate of authenticity


detail 1
Oeuvre sur papier entourée d’un ruban mat noir

You cannot copy content of this page